DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La bataille de Waterloo version mini


le mag

La bataille de Waterloo version mini

En partenariat avec

C’est l’oeuvre d’une vie. Il aura fallu 40 années à cet homme pour terminer sa maquette de la bataille de Waterloo. Cet ingénieur belge de 55 ans a commencé son oeuvre à 16 ans. 40 m2 de reproduction miniatures dans la cave de sa maison. 3.000 soldats miniatures pour reconstituer la bataille, le 18 juin 1815 quand l’armée française menée par Napoléon Bonaparte est vaincue par les forces anglaises commandées par le Duc de Wellington et l’armée prussienne du maréchal Blücher.

“J’ai travaillé constamment à cette maquette et un jour je me suis dis : “Ou vais-je avec ce projet ? Le 200ème anniversaire m’a semblé être une opportunité parfaite pour le finir. Ces dernières années, j’ai travaillé très dur et j’ai réussi à terminer la semaine dernière”, s’est félicité Willy Smout.

Willy Smout explique que sa maquette est une représentation historique du champ de bataille et de ses environs. Ses recherches l’ont conduit dans 6 pays, incluant des visites de librairies, des musées militaires, des casernes, il a aussi étudié des peintures, des dessins et visité le site qui a même été cartographié.

Ayant achevé l’oeuvre de sa vie, l’ingénieur aimerait maintenant inviter les descendants du Duc de Wellington et de Napoléon à venir voir son travail.

“Bon, j’ai encore un rêve, que l’actuel Duc de Wellington dont l’ancêtre est ici sur la maquette et l’actuel prince Jérôme Napoléon dont l’ancêtre aussi là, viennent ici, 200 ans après, se serrer la main”.

L’ingénieur en Chimie a calculé qu’il a passé 33.000 heures à travailler sur son projet. Il a dépensé 150.000 euros de fournitures, mais la valeur de son projet est inestimable.
La défaite de Waterloo a mis fin au règne de Napoléon en tant qu’empereur des Français et a marqué la fin des 100 jours. On fête ses jours-ci les 200 ans de la bataille de Waterloo.

Le choix de la rédaction

Prochain article

le mag

Vous avez raté la fashion week de Londres ? Voici l'essentiel