DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Affaire Ioukos : la France et la Belgique gèlent les actifs russes

les actifs du gouvernement russe gelés en France et Belgique, à la demande de la justice internationale dans l'affaire Ioukos.

Vous lisez:

Affaire Ioukos : la France et la Belgique gèlent les actifs russes

Taille du texte Aa Aa

Une nouvelle tension entre la Russie et ses voisins européens : la France et la Belgique ont gelé les actifs du gouvernement russe. Dans l’Hexagone cela concerne des comptes dans une quarantaine de banques ainsi que “huit ou neuf immeubles”.

Pour comprendre cette décision, il faut remonter au démantèlement de Ioukos, l’ancien numéro un du pétrole en Russie, dont le patron, Mikhaïl Khodorkovski, a passé 10 ans en prison.

Un démantèlement pour des raisons politiques, qui fut suivi d’une nationalisation. Les ex-actionnaires de Ioukos avaient donc porté plainte devant la Cour permanente d’arbitrage de La Haye, pour réclamer une compensation. En juillet 2014 cette Cour leur donne raison et condamne l’Etat russe à verser une indemnité de 37 milliards d’euros, mais Moscou s’y refuse depuis.

D’autres pays pourraient suivre l’exemple de la France et la Belgique. A Moscou, on menace de geler les avoirs belges en Russie.