DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les Grecs ruent dans les banques pour retirer leur épargne

Plus de quatre milliards d'euros auraient été retirés des banques grecques depuis le début de la semaine.

Vous lisez:

Les Grecs ruent dans les banques pour retirer leur épargne

Taille du texte Aa Aa

Symela Touchtidou, euronews

Point of view

Bien sûr que nous retirons notre argent, par sécurité, parce que nous avons peur.

“L‘échec des négociations de l’Eurogroupe ce jeudi n’a fait qu’accroître l’anxiété du peuple grec. De longues files d’attente se sont formées ce matin devant les banques et les distributeurs de billets.”

Et ce n’est pas que depuis ce matin. Depuis lundi, ce sont plus de quatre milliards d’euros qui sont sortis des caisses des banques grecques, dont un milliard pour la journée de jeudi et près d’un milliard et demi ce vendredi.

“Je suis venu ce matin pour retirer €16.000. Ils m’ont dit qu’ils ne pouvaient me donner que €2.000. Je suis revenu une deuxième fois retirer €2.000 et ils m’ont dit de revenir lundi pour prendre le reste”, indique un épargnant.

“Bien sûr que nous retirons notre argent, par sécurité, parce que nous avons peur. Mais je n’ai pas tout pris. Je le fais petit à petit.”, poursuit cet habitant d’Athènes.

Beaucoup de Grecs craignent l’instauration d’un contrôle des capitaux. Néanmoins, certains se demandent s’il est vraiment judicieux de vider son compte en banque.

“Je suis nerveux. Tout le monde est nerveux, il n’y a pas de doute. Mais que peut-on faire ? Si vous avez, €2.000, €5.000, qu’allez vous faire de cet argent ? Le ramener à la maison et le cacher sous le matelas ? Ou ramener €10.000 chez vous et vous faire tuer ?”, explique un homme.

Athènes doit trouver un terrain d’entente avec ses créanciers sur un programme de réformes pour être capable de rembourser une tranche de 1,6 milliard d’euros au Fonds monétaire international. Un échec conduirait à défaut de la Grèce.