DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

USA : Le tueur présumé de Charleston arrêté puis ramené en Caroline du Sud

Le jeune homme de 21 ans aurait ouvert le feu dans une église de la communauté noire, faisant 9 morts.

Vous lisez:

USA : Le tueur présumé de Charleston arrêté puis ramené en Caroline du Sud

Taille du texte Aa Aa

Encadré par la police, Dylann Roof, l’auteur présumé de la tuerie de Charleston, la pire attaque raciste de l’histoire récente aux Etats-Unis.

Point of view

Nous savons qu'une fois encore des innocents sont morts, et c'est notamment parce que l'individu qui voulait causer ces dommages n'a eu aucun problème pour se procurer un pistolet.

Ce jeune Américain de 21 ans a été arrêté à Shelby en Caroline du Nord jeudi matin. Il a été ensuite été transféré en avion à Charleston, puis placé dans un centre de détention.

Il est accusé d’avoir ouvert le feu mercredi soir sur des paroissiens rassemblés dans une église de la communauté noire, faisant 9 morts.

“Le suspect est venu vers le groupe, a expliqué Rae Wooten, la médecin légiste. Les paroissiens l’ont accepté pensant qu’il voulait se joindre à eux pour l‘étude biblique. Et après être resté pendant un moment, il est devenu très agressif et violent. Cela s’est terminée par la mort de ces 9 personnes”.

La question des armes à feu

Cette tuerie soulève une nouvelle fois la question de la libre-circulation des armes à feu aux Etats-Unis.

Le président Barack Obama a fait part de sa colère. “Nous n’avons pas encore tous les détails, a-t-il dit, mais nous savons qu’une fois encore des innocents sont morts, et c’est notamment parce que l’individu qui voulait causer ces dommages n’a eu aucun problème pour se procurer un pistolet”.

Un crime à caractère raciste

Pour les enquêteurs, le caractère raciste de la tuerie ne fait quasiment aucun doute. L‘église où s’est produit le massacre, l’Emanuel African Methodist Episcopal Church, est un des symboles de la lutte contre l’esclavage.

Par ailleurs, sur son profil Facebook, le tueur présumé apparaît vêtu d’un blouson sur lequel sont accrochés l’ancien drapeau de l’Afrique du Sud du temps de l’apartheid, ainsi que celui de la Rhodésie (devenue Zimbabwe). Ces deux régimes sont très admirés aux Etats-Unis par les groupuscules qui promeuvent la suprématie des Blancs.

Jeudi soir, des dizaines de personnes se sont rassemblées devant l‘église où a eu lieu le drame.

Une veillée de prières était également organisée à New York, en hommage aux victimes de Charleston.