DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Hollande et Renzi tentent de calmer le jeu sur les migrants


monde

Hollande et Renzi tentent de calmer le jeu sur les migrants

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Une visite du président français François Hollande à l’Exposition universelle de Milan et les désaccords entre les deux pays sur la gestion du dossier des migrants en Europe semblent presque s’estomper… Dans les déclarations officielles en tout cas. Après les échanges musclés de ces derniers jours entre les ministres de l’Intérieur français et italien, François Hollande a voulu se montrer coopératif.

“Ce n’est pas parce que l’Italie est au sud de l’Europe que l’Italie devrait être le pays avec la Grèce, avec Malte, qui aurait à faire l’effort au bénéfice de tous, a déclaré François Hollande. Ce n’est pas à l’Italie d’assumer seule cette opération et cette mission, d’autres pays peuvent être concernés”.

Le chef du gouvernement italien Matteo Renzi a pointé la signature en 2003 du Règlement Dublin II qui enjoint le pays où arrive le migrant en premier lieu à examiner sa demande d’asile.

“Je veux être clair. Je ne pense pas que l’accord de Dublin était une bonne idée, en particulier pour l’Italie, mais ça ne m’intéresse pas de me lancer dans une polémique à l’intérieur de mon pays contre le parti politique qui était au pouvoir à ce moment-là” a assuré Matteo Renzi.

A la frontière franco-italienne, les forces de l’ordre françaises empêchent toujours les migrants de pénétrer dans l’Hexagone. A Vintimille, côté italien, quelque 500 personnes ont manifesté samedi avec le slogan “France, ouvre ta frontière”.

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

L'Egypte demande l'extradition d'un reporter d'Al Jazeera arrêté à Berlin