DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Guntram Wolff, directeur du think tank Bruegel : "Il y aura un troisième plan de sauvetage pour la Grèce"

Quelles seront les suites du sommet extraordinaire de l’Eurozone de lundi? Pour le savoir, nous avons rencontré Guntram Wolff, directeur du think

Vous lisez:

Guntram Wolff, directeur du think tank Bruegel : "Il y aura un troisième plan de sauvetage pour la Grèce"

Taille du texte Aa Aa

Quelles seront les suites du sommet extraordinaire de l’Eurozone de lundi? Pour le savoir, nous avons rencontré Guntram Wolff, directeur du think tank Bruegel, à Bruxelles.

- Efi Koutsokosta, correspondante d’Euronews à Bruxelles : “Pensez-vous que c’est la dernière semaine pour atteindre un compromis?”

- Guntram Wolff, directeur du think tank Bruegel : “On pourrait dire que du point de vue financier, la date butoir, c’est la fin du mois, ou même fin juillet, lorsqu’il faudra rembourser la Banque centrale européenne. Mais la pression et l’investissement politique de tous les acteurs ont été tels que je pense qu’une solution sera trouvée d’ici la fin de la semaine.”

- Euronews : “Selon vous, pourquoi les autres pays de la zone euro font autant d’efforts pour garder la Grèce parmis eux.”

- Wolff : “La plupart des acteurs se rendent compte qu‘éjecter la Grèce créerait une brèche dans les traités, une faille de confiance. Cela changerait profondément la nature de l’union monétaire et ce serait irréversible. Cela soulèverait des questions sur qui peut prendre ce genre de décisions. Je pense que l’Allemagne veut éviter d‘être perçue comme celle qui décidera de mettre la Grèce dehors.”

- Euronews : “Selon vous, qui a fait le plus de concessions durant ces mois de négociations?”

- Wolff : “Eh bien, c’est difficile à dire. Je pense que les créanciers ont fait d’importantes concessions. J’espère maintenant que la Grèce ne fera plus de concessions sur l’excédent primaire, pour se concentrer sur les réformes du pays: combattre la corruption, taxer les plus riches. Ce genre de signal est extrêmement important, pas seulement en Grèce, mais pour les pays créanciers. Ce genre de nouvelles, les partenaires européens peuvent facilement les vendre à leur électorat national. Donc j’espère que Tsipras va taxer les riches en Grèce.”

- Euronews : “Vous pensez qu’il y aura un troisème plan de sauvetage?”

- Wolff : “Tout indique qu’il y aura un troisième programme de sauvetage, peut-être simplement pour remplacer le financement du FMI et relâcher un peu l’austérité.”