DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le malaise des étudiants grecs du Pirée


Grèce

Le malaise des étudiants grecs du Pirée

Partir ou rester ? C’est le dilemme de bon nombre des étudiants grecs en affaires européennes de l’Université du Pirée, près d’Athènes. Nous sommes allés à leur rencontre pour connaître leur état d’esprit. Tous s’accordent à dire que l’avenir de leur pays est dans l’Union européenne mais ils estiment que les politiques d’austérité ont été un échec.

“J’ai choisi cette école dans l’optique de partir à l‘étranger, explique Fay Pappa, une jeune femme. Je voulais être à l‘étranger dans les prochaines années. Mais les choses ont changé et je ne peux plus me le permettre car le coût de la vie à l‘étranger est très élevé pour nous. Donc maintenant, je veux vraiment regarder s’il y a des pistes ici.”

“Je suis inquiet car même si je quitte le pays en août, ma famille, elle, reste là, reconnaît Fotis Stravoravdis. Donc, même de façon indirecte, je resterai affecté par cette situation incertaine au plan économique. Je compte encore sur eux pour m’aider, notamment pour finir mes études.”

Notre correspondante en Grèce, Fay Doulgkeri, conclut : “Les jeunes restent critiques sur les décisions du gouvernement mais aussi sur les décisions des partenaires de la Grèce durant les négociations. Nombre d’entre eux se préparent à partir, d’autres ont décidé de rester. En tout cas, ils expriment tous leur inquiétude pour les mois à venir.”

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Assaut contre le parlement afghan : deux civils tués selon l'ONU