DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Athènes et ses créanciers parviendront-ils à conclure un accord ?

Les dirigeants européens semblent y croire après une énième journée de négociation à Bruxelles. Hier, le Premier ministre grec a présenté de

Vous lisez:

Athènes et ses créanciers parviendront-ils à conclure un accord ?

Taille du texte Aa Aa

Les dirigeants européens semblent y croire après une énième journée de négociation à Bruxelles. Hier, le Premier ministre grec a présenté de nouvelles propositions. Il envisage par exemple de relever progressivement l‘âge de la retraite à 67 ans. “Nous souhaitons une solution globale et viable qui sera suivie d’un ensemble de mesures fort sur la croissance et permettra dans le même temps de rendre viable l‘économie grecque afin de pouvoir redresser le pays. La balle est dans le camp des autorités européennes”, a lancé Alexis Tsipras.

L’Allemagne, principal créancier de la Grèce, reste prudente. Pas question pour la chancelière de promettre un accord pour le moment. “Tous ceux qui participent aux négociations, moi y compris, souihaitent que la Grèce reste dans l’eurozone. Ce que la Grèce a proposé aujourd’hui est, certes, un progrès. Mais au cours des discussions, nous avons également noté qu’il reste beaucoup de travail à faire et nous n’avons plus beaucoup de temps. Nous devons donc nous concentrer sur ce travail”, insiste Angela Merkel

“Les deux journées à venir sont jugées cruciales pour les négociations qui continuent, ici à Bruxelles, avant la réunion de l’Eurogroupe, mercredi soir. Tous les participants s’accordent, pour la première fois, sur le fait que la nouvelle proposition grecque est une bonne base de travail. Cependant, selon Merkel et Juncker, la question de la dette, qui est l’une des priorités des Grecs, n’a pas encore été abordée”, conclut Efi Koutsokosta, memenbre de notre bureau à Bruxelles.