DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La chaussure dans tous ses états au Victoria and Albert Museum de Londres


le mag

La chaussure dans tous ses états au Victoria and Albert Museum de Londres

En partenariat avec

C’est une plongée historique dans le monde de la chaussure de luxe que propose le Victoria et Albert Museum de Londres. Du soulier de Cendrillon à la chaussure futuriste créée avec une imprimante 3D, il est certain que le visiteur trouvera chaussure à son pied parmi les 250 modèles exposés.

Trois thèmes rythme le parcours : la transformation, ou l’aspect mythique des chaussures dans le folklore, le statut social, pour montrer que les chaussures reflètent le niveau de vie de celui qui les portent, et la séduction, car la chaussure peut avoir un important pouvoir d’attraction.

“Les chaussures ont une grande importance culturelle dans l’histoire parcequ’elles reflètent le statut social de celui qui les porte. Plus elles sont inconfortables, plus celui qui les portent est aisé ou veut se démarquer et montrer qu’il appartient à une sorte de groupe exclusif”, explique Helen Persson, la conservatrice du musée.

Marilyn Monroe, la Reine Victoria, Sarah Jessica Parker, Lady Gaga et Kylie Minogue ont portés les modèles exposés, et toutes les plus grandes marques sont présentes : Manolo Blahnik, Christian Louboutin, Jimmy Choo, Prada.

Difficile se savoir quelle sera la tendance pour les chaussures du futur tant les modèles présentés diffèrent.

“Il est difficile pour une éditeur de mode de prédire le future en matière de chaussures parce qu’au moment de la libération de la femme, tout le monde pensait que les femmes porteraient seulement des chaussures comme les hommes, confortables dans lesquelles elles pourraient courir. Mais maintenant on voit des chaussures avec des hauteurs de talons hallucinantes. Et on se dit qu’on ne peut pas garder ça”, analyse Suzy Menkes, éditrice de mode chez Vogue International.

L’exposition “Pleasure and pain”, plaisir et douleur, qui porte bien son nom, montre que depuis toujours, et jusqu’au bout des pieds, il faut souffrir pour être beau.

Vous pourrez la voir jusqu’en janvier 2016.

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Le choix de la rédaction

Prochain article

le mag

Après une pause de huit ans, Hilary Duff revient à la chanson