DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

OTAN : plus fort, plus vite


monde

OTAN : plus fort, plus vite

Premier exercice militaire de la toute nouvelle force de réaction rapide de l’OTAN. Deux mille cent soldats et plus de 200 chars ont été déplacés en quatre jours en Pologne pour ces manoeuvres qui ont duré du 9 au 19 juin. Depuis l’automne dernier, l’OTAN multiplie les exercices pour améliorer la préparation et réactivité de ses forces.

Jens Stoltenberg, secrétaire général de l’Otan:
“Nous avons besoin de forces préparées et prêtes à intervenir, et nous avons besoin aussi de prises de décisions rapides pour répondre aux menaces, aux défis, dans de brefs délais.”

Composée de 13 000 soldats, la force de réaction rapide de l’OTAN sera portée à 30 000 voir 40 000 hommes. Une brigade terrestre, soit 5 000 soldats, la Force Fer de Lance, sera opérationelle en 48 heures, avec soutien aérien, maritime et des forces spéciales. Ces 5 000 soldats pouront se déployer dans 6 centres de commandement, avec 50 officiers chacun, distribués au long du flanc oriental de l’OTAN.

Alors que la tension monte avec la Russie, qui elle, a beaucoup augmenté ses dépenses militaires ces 10 dernières années, le budget de l’OTAN rétrécit.

Jens Stoltenberg, secrétaire général de l’Otan:

“L’investissement de la défense globale de l’OTAN a diminué de 1,5% en 2015. Nous devons faire davantage pour augmenter les investissements dans notre défense, alors qu’ont augmenté les défis pour notre sécurité.”

L’objectif de l’OTAN, c’est d’encourager ses 28 membres à dépenser 2% de leur PIB en défense en 10 ans.

En 2014, seulement 4 pays, les Etats Unis, le Royaume-Uni, l’Estonie et la Grèce l’ont atteint. En 2015, la Pologne pourrait les rejoindre.

L’autre problème de l’OTAN pour améliorer sa réactivité défensive, c’est la capacité de prendre des décisions politiques rapidement pour déployer ses forces. Car l’approbation de ses 28 membres est obligatoire, et un seul membre peut s’opposer à l’action militaire de l’alliance. La constitution de l’Allemagne, par exemple, exige l’approbation du Parlement pour déployer ses troupes.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Quelle est l'image de l'Ukraine chez les Européens ? Les résultats étonnants d'un sondage.