DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Moldavie : le partenariat portuaire qui désenclave l'économie moldave


économie

Moldavie : le partenariat portuaire qui désenclave l'économie moldave

La compagnie maritime chinoise China Shipping Container Lines a décidé d’investir en Moldavie, ce petit Etat sans grandes ressources, situé entre l’Ukraine et la Roumanie.
Ce partenariat portuaire avec la Chine tombe à pic car il va pemettre à la Moldavie d’exporter ses produits agricoles dans le monde entier via le port de Giurgiulesti sur le Danube, près de la Mer Noire et offrir un nouveau débouché pour les exportations chinoises.

“La Chine offre maintenant un service direct vers la Moldavie à ses exportateurs mais plus important encore, explique Thomas Moser, le directeur général de Danube Logistics, ça va fournir un service direct depuis la Moldavie vers des pays comme la Chine mais aussi d’autres pays en Asie et au Moyen Orient”.

Ce partenariat fait partie du projet gouvernemental chinois de créer les infrastructures économiques d’une nouvelle Route de la Soie sur les traces de l’ancienne.

Les portes de l’Asie sont maintenant ouvertes, affirme Valeriu Lazar, directeur de l’agence moldave pour le commerce et l’industrie, et nos producteurs n’ont plus aucun motif de se plaindre. Ils doivent seulement proposer des produits compétitifs. Maintenant ce qui est important, c’est d’avoir des produits à exporter”.

Auparavant destinées au marché russe avant l’embargo de Moscou, les denrées alimentaires moldaves prennent aujourd’hui la direction de la Jordanie, du Bengladesh, de l’Allemagne, ou bien pour les vins, de la Chine et des Etats Unis.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Le Kremlin prolonge aussi ses sanctions contre les occidentaux