DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les touristes à Mykonos, entre insouciance et précautions


Grèce

Les touristes à Mykonos, entre insouciance et précautions

La crise grecque ne semble guère éclipser le soleil de Mykonos, l‘île que visitent encore de très nombreux touristes ces jours-ci.
Les banques, comme dans le reste du pays, sont fermées pour le quatrième jour consécutif et, si certains distributeurs restent ouverts, les Grecs ne peuvent pas retirer plus de 60 € par jour.

“Nous n’avons pas eu peur mais nous avons quand même pris des mesures de précaution, témoigne Laura Léon, une touriste vénézuelienne. Sur le bateau de croisière, il y a des distributeurs automatiques donc nous avons retiré des espèces pour pouvoir payer dans les magasins où les cartes de crédit ne seraient pas acceptées.”

Même si les visiteurs étrangers peuvent toujours, en théorie, payer avec leur carte de crédit, les professionnels du tourisme leur demandent de faire un effort pendant cette période d’incertitude.

“Nous demandons aux gens de nous donner plus de monnaie pour la semaine afin de ne pas être à court cette semaine, jusqu‘à ce que les banques rouvrent. Ils sont tous très gentils, ils coopèrent et nous n’avons pas eu de problème jusque là.”

Derrière leur insouciance apparente, beaucoup de touristes ont cependant conscience de l’inquiétude des Grecs et de l’importance du référendum de dimanche.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Mesures de quarantaine au Libéria face à la résurgence d'Ebola