DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Si le oui l'emporte, la Grèce devra rééchelonner sa dette, affirme le FMI


économie

Si le oui l'emporte, la Grèce devra rééchelonner sa dette, affirme le FMI

La Grèce aura besoin d’une nouvelle aide de 36 milliards d’euros des Européens dans les trois prochaines années même si elle accepte dimanche le plan des créanciers soumis à référendum : c’est ce qu’estime le Fonds monétaire international.
Les besoins de financement globaux du pays ont été aggravés par “d’importants changements politiques” à Athènes et sont estimés au total à au moins 50 milliards d’euros d’ici la fin 2018, explique le FMI qui ajoute que la croissance grecque a été profondément revue à la baisse en 2015 à 0% contre 2,5% attendus en avril.
En plus de cet argent frais, selon le FMI les européens devront considérablement repousser les échéances de remboursement de la Grèce en “doublant” la durée de vie de leurs obligations et la période de grâce sur les intérêts.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Les Emirats arabes unis espèrent une levée des sanctions contre l'Iran