DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Référendum grec : une question confuse pour des conséquences incertaines

La Grèce se prépare à aller voter dimanche lors d’un référendum dont les conséquences sont encore difficiles à prévoir. Les bureaux de vote seront

Vous lisez:

Référendum grec : une question confuse pour des conséquences incertaines

Taille du texte Aa Aa

La Grèce se prépare à aller voter dimanche lors d’un référendum dont les conséquences sont encore difficiles à prévoir.

Les bureaux de vote seront ouverts de 7h à 19h, heure d’Athènes, et la question posée est celle de l’acceptation ou non du plan d’accord proposé à la Grèce par l’Eurogroupe le 25 juin dernier.

La légalité du référendum a été soumise au Conseil d’Etat grec par deux citoyens privés. La haute instance a rejeté en fin d’après-midi la demande, le scrutin est donc légal.

La formulation de la question posée, qui fait référence à des notions très techniques, plonge beaucoup d‘électeurs dans la confusion, à l’instar de ce jeune électeur à Athènes :

“J’ai compris la question en général, mais ce n’est pas très clair car on ne sait pas quelle vont être les conséquences d’un “non” et on ne sait pas si ça veut dire sortir de la zone euro. Au final, je ne sais pas si ce “oui” ou ce “non” fait référence à un retour à la drachme”.

Une interprétation rejetée par les défenseurs du non, gouvernement grec en tête. Argument du Premier ministre Alexis Tsipras, le “non” le mettrait en position de force pour continuer de négocier avec ses créanciers.