DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

UE : mangeons-nous des aliments issus d'animaux clonés ?

Cette semaine, Utalk répond à Emma de Lyon, France. Voici sa question : “en Europe, peut-on trouver dans nos assiettes de la viande ou du lait issus

Vous lisez:

UE : mangeons-nous des aliments issus d'animaux clonés ?

Taille du texte Aa Aa

Cette semaine, Utalk répond à Emma de Lyon, France. Voici sa question : “en Europe, peut-on trouver dans nos assiettes de la viande ou du lait issus d’animaux clonés ?”

Camille Perrin spécialiste des questions alimentaires au BEUC, le Bureau européen des Unions de Consommateurs, lui répond :

“En principe, les clones ne sont pas destinés à finir dans notre assiette. Ce sont des animaux à haut potentiel génétique qui sont utilisés pour la reproduction. Un éleveur ne va pas envoyer un clone d’une valeur de 15.000 euros à l’abattoir, sauf peut-être en fin de vie, et même dans ce cas, dans les pays où le clonage est pratiqué, tels que les USA, le Canada ou l’Argentine, les sociétés de clonage savent mettre en œuvre des systèmes pour éviter qu’un clone ne se retrouve dans la chaîne alimentaire.

Actuellement, le clonage à des fins alimentaires n’est pas pratiqué dans l’Union européenne et les aliments issus de clones qui pourraient éventuellement être importés sont soumis à une autorisation de mise sur le marché. Or, jusqu‘à présent, aucune entreprise n’a jamais demandé à pouvoir commercialiser de tels produits.

En revanche, il est possible d’importer du matériel reproducteur de clones (sperme et embryons) et il est donc très probable que les consommateurs européens ont déjà mangé sans le savoir des aliments issus de descendants de clones.

Ces produits ne font l’objet d’aucune restriction particulière, ni même d’une mention sur l‘étiquette. Pourtant, d’après un sondage réalisé par la Commission européenne, la majorité des Européens est opposée au clonage pour la production alimentaire, pour des raisons liées au bien-être animal ou à des questions liées à l‘éthique. Et 83 % des consommateurs européens souhaitent que la viande et le lait issus de descendants de clones soient étiquetés comme tel.

Un projet de loi sur le clonage est actuellement en cours de discussion à Bruxelles. La Commission européenne propose d’interdire le clonage et la vente d’aliments issus de clones, alors que le Parlement européen souhaite aller plus loin en interdisant également la vente des aliments issus des descendants de clones”.

Si vous souhaitez poser une question dans Utalk, cliquez sur le bouton ci-dessous