DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La Grèce change de style au ministère des Finances, pas de politique


Grèce

La Grèce change de style au ministère des Finances, pas de politique

Changement de visage, changement de ton, mais pérennité de la ligne politique au ministère grec des Finances.

Le flamboyant Yanis Varoufakis a passé la main hier soir au discret Euclide Tsakalotos, jusqu’ici adjoint au ministre des Affaires étrangères.

De quoi améliorer le climat des négociations avec les créanciers du pays, après les sorties fantasques et acerbes de Yanis Varoufakis.

Mais sous ses airs d’homme affable, son successeur pourrait bien lui aussi montrer les dents.

“Outre notre approche philosophique des problématiques politiques, je crois que nous avons autre chose en commun. Nous méprisons tous les deux l’argumentation qui consiste à dire : “cela se passera ainsi parce que cela s’est toujours passé comme cela jusqu’ici”, a déclaré Yanis Varoufakis pour présenter son successeur.

Ce dernier a avoué son anxiété : “je ne vais pas cacher le fait que j’ai le trac et que je sois nerveux. Je prends ce portefeuille dans un moment qui n’est pas le plus facile de l’histoire grecque. J’espère avoir le talent nécessaire pour mener à bien cette tache des plus ardues”, a indiqué Euclide Tsakalotos.

Le nouveau ministre des Finances va rentrer dans le vif du sujet dès ce mardi lors de la réunion de l’Eurogroupe : un terrain connu puisqu’il était déjà coordinateur des négociations avec les créanciers du pays.

“Yanis Varoufakis a tiré sa révérence vers 21 heures, mettant ainsi un terme au mandat du ministre des Finances le plus populaire mais aussi le plus controversé de Grèce”, conclut Symela Touchtidou du bureau d’euronews à Athènes.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Hommage à Londres, dix ans après les attentats