DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les Grecs résignés à vivre avec 60 euros par jour


Grèce

Les Grecs résignés à vivre avec 60 euros par jour

Ils n’ont droit qu‘à 60 euros par jour et le retrait au distributeur est devenu un rituel. Chaque matin depuis lundi dernier, les files s’allongent en Grèce. Les banques sont fermées au moins jusqu‘à mercredi inclus mais la mesure pourrait être reconduite.
“Ce serait un miracle que les banques rouvrent dans deux jours explique un homme. Je n’y crois pas. Vous devez avoir une période de transition pour qu’elles puissent de nouveau gagner la confiance des gens. C’est pour cela que les gens ne se précipitent pas.”

“Ce n’est pas agréable dit cet autre Grec. La situation actuelle est encore viable mais si ça continue comme ça, nous aurons probablement un problème.”

Les Grecs très inquiets, ont déjà retiré massivement leur épargne. De décembre à fin juin, les banques ont été vidées d’environ 20% de l‘épargne qu’elles abritaient. “J’aime mon pays dit cet habitant d’Athènes, mais malheureusement le gouvernement l’a conduit au bord de la destruction. La jeunesse est pauvre, un million et demi de chômeurs qui vivent grâce à la retraite de leurs parents. Qu’est-ce qui va se passer avec ces pauvres enfants ?”.

Les sites de vente en ligne grecs, comme la plupart des commerces, sont aussi touchés par le contrôle des capitaux. Si leurs clients peuvent payer avec leur carte de crédit, ils préfèrent consacrer leur argent à des biens de première nécessité: nourriture, essence, médicaments.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Décès d'un migrant dans le tunnel sous la Manche