DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Grèce au pied du mur...européen

L'hypothèse d'un Grexit est étudiée par les Européens qui ont donné à Athènes jusqu'à vendredi matin pour faire ses ultimes propositions de réformes.

Vous lisez:

La Grèce au pied du mur...européen

Taille du texte Aa Aa

Alexis Tsipras garde le sourire, pourtant les relations avec les Européens n’ont jamais été aussi tendues.

A l’issue d’une réunion extraordinaire de la zone euro où Athènes est venu sans propositions concrètes, l’Europe a donné jusqu‘à vendredi matin au Premier ministre pour présenter un nouveau plan de réformes.

“Du côté grec, nous allons continuer d’essayer” a déclaré Alexis Tsipras “avec dans notre arsenal le verdict du peuple grec, un verdict très clair : les Grecs veulent un accord viable qui mettra fin à la perspective d’un Grexit”.

Excédé, le président du conseil européen, Donald Tusk, a indiqué que “l’ultime délai” accordé à Athènes “expirait cette semaine” et que le scénario noir d’une sortie de la Grèce de la zone euro ne pouvait être exclu.

Faute d’accord, la banque centrale européenne pourrait retirer sa perfusion et entraîner la faillite de l’Etat grec.

Pour Angela Merkel, “le calendrier est très clair : d’abord, les propositions à long terme, et seulement ensuite les discussions sur le mécanisme à court terme qui entraînera les mesures prioritaires”, a martelé la chancelière allemande, précisant que la Grèce avait besoin “d’un programme d’aide sur plusieurs années”.

“La réunion s’est déroulée dans une atmosphère très tendue d’après des sources diplomatiques européennes”, indique Efthymia Koutsokosta, notre correspondante à Bruxelles. “La patience de certains pays est à bout après le référendum en Grèce. Désormais l’Union européenne se dit prête à tous les scénarios. La Grèce a jusqu‘à vendredi matin pour soumettre ses propositions en vue du sommet des 28, dimanche, au cours duquel doit être signé l’accord final”.