DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

V pour victoire, V pour Varoufakis


Business Line

V pour victoire, V pour Varoufakis

Quand les grecs ont dit “non” à l’austérité, c‘était aussi une victoire pour Yanis Varoufakis.
Avant le scrutin, il avait dit préférer se “couper un bras” plutôt que de signer un nouvel accord qui ne restructurerait pas la dette grecque. Il avait aussi promis de démissionner si le “oui” l’emportait. Néammoins, il jeta l‘éponge quelques heures après le résultat du référendum, affirmant qu’il ne s‘était jamais senti le bienvenu à la table des négociations.

“L‘économiste par accident” comme il se nomme lui-même, n’est plus un ministre par accident, mais pour de nombreux grecs un héros.
Il ne ressemble pas, ne s’habille pas et ne se comporte pas comme un ministre des finances type.
Pas de cravate pas de voiture, pas de temps pour le protocole.
A la place : un langage direct, une veste en cuir, et une moto.
Son successeur Euclid Tsakalotos a eu un parcours plutôt facile pour accéder au poste de ministre des finances.

Dans notre rubrique sur les techniques de l’information, nous examinerons les distortions que la crise grecque a provoqué dans l‘économie numérique. Le contrôle des capitaux veut dire que même une chanson sur iTunes vous ne pouvez pas vous l’offrir car c’est considéré comme une fuite de capitaux.

Certains en Grèce veulent contourner ce contrôle grâce aux crypto-monnaies. D’autres en Europe utiluisent le pouvoir du crowdfunding dans une touchante tentative de montrer leur solidarité au peuple grec.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Business Line

Grèce : Grexit après #greferendum ?