Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Grèce : la pression monte avant les nouvelles propositions de réformes

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Grèce : la pression monte avant les nouvelles propositions de réformes

<p>La Grèce retient son souffle alors que son gouvernement doit présenter dans les heures qui viennent ses nouvelles propositions de réformes. Le Premier ministre Alexis Tsipras a reçu ce jeudi plusieurs responsables de l’opposition ainsi que des ministres.</p> <p>La plupart arborent un <strong>optimisme à toute épreuve</strong> à l’image du ministre de la défense. “Tout va très bien, a confié Panos Kammenos. Personne n’a à s’inquiéter. Tout se passera bien. Très bientôt, ça ira mieux.” A un journaliste qui lui demandait s’il y aurait finalement un accord, il a répondu : ““Oui, nous y arriverons.”</p> <p>Si la Grèce parvient à convaincre ses créanciers, ce sera sur un plan de réformes très strict. Autrement dit, <strong>Alexis Tsipras pourrait bien manger son chapeau</strong>, après la victoire du non au référendum. C’est ce qu’estime l’analyste Jason Manolopoulos. “Tsipras avait déjà donné son accord au programme Juncker de 8 milliards d’euros, rappelle-t-il. Et maintenant, nous parlons probablement de 12 à 15 milliards d’euros de mesures additionnelles en tenant compte du fait que la situation économique s’est encore détériorée avec le contrôle des capitaux.”</p> <p>La directrice générale du <span class="caps">FMI</span> Christine Lagarde a compliqué la donne mercredi en évoquant “la nécessité d’une restructuration de la dette grecque”: http://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/pour-christine-lagarde-une-restructuration-de-la-dette-grecque-est-necessaire_1697445.html. Mais pour la chancelière allemande Angela Merkel, il n’en est pas question. “J’ai dit qu’“une décote classique est hors de question pour moi”:http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2015/07/09/97002-20150709FILWWW00140-dette-grecque-merkel-contre-la-decote-classique.php et cela n’a pas changé entre hier et aujourd’hui” a-t-elle déclaré ce jeudi, lors d’une visite en Bosnie.</p> <p>La Grèce a promis de soumettre ses propositions d’ici vendredi matin pour laisser à ses partenaires européens le temps de les examiner avant le <strong>sommet extraordinaire de dimanche à Bruxelles</strong>.</p>