DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La révolution du e-bike en Europe


business planet

La révolution du e-bike en Europe

Cette semaine dans Business Planet, nous sommes à Schweinfurt en Allemagne, le berceau du vélo électrique en Europe. Alors, comment profiter du boom du e-bike ? Quelles innovations ? Et quel impact sur l’emploi ?

Serge Rombi, Euronews :

“Bonjour à tous ! Nouvel épisode de Business Planet à Schweinfurt en Allemagne, cette petite ville de Bavière est tout simplement le berceau européen du vélo électrique.
Avec nous : Moreno Fioravanti. Vous êtes de la Confédération européenne de l’industrie du cycle. Et c’est vrai que le vélo électrique est en plein boom en ce moment en Europe.”

Moreno Fioravanti, Confédération européenne de l’industrie du cycle (Conebi) :

“Oui, cette année, notre industrie va produire plus d’un million de vélos électriques en Europe et nous employons plus de 70 mille personnes dans 600 PME.”

Serge Rombi, Euronews :

“Eh bien, vous restez avec nous, parce que l’on va découvrir tout de suite un petit bijou de technologie 100 % made in Schweinfurt !”

Ce VTT est célèbre dans le monde entier. Il a reçu l’an passé le titre de Vélo électrique de l’année. Il a été conçu, ici, en 2010 par une entreprise familiale devenue totalement incontournable dans son secteur. L’impact de ce produit a été immédiat, comme nous l’explique Susanne Puello, la directrice générale du groupe Winora :

“En 2010, ici au siège, nous avions 180 employés produisant 120 mille vélos par an. Aujourd’hui, la société compte 320 employés et nous produisons 250 mille vélos par an. On peut donc dire que nous avons créé beaucoup d’emplois ici en Allemagne. “

L’innovation : c’est le fer de lance de cette entreprise qui commercialise des vélos à assistance électrique d’un genre totalement nouveau, comme ce Spedelec (Vélo Electrique Rapide).
L’autre credo de Susanne Puello et de ses équipes, c’est la finition des produits, indispensable, quand on sait que ces engins sont assistés électriquement jusqu‘à 45 km/h et nécessitent le permis de conduire :

“Notre objectif est de créer des normes qualité très élevées pour, premièrement, garantir la sécurité des utilisateurs de nos vélos et deuxièmement, pour empêcher que des copies bon marché inondent le marché européen.”

Tous les vélos à assistance électrique de plus 25 km/h et avec un moteur de plus de 250 watts seront soumis à de nouvelles règles européennes d’homologation à la fin de l’année.

Serge Rombi, Euronews :

“Alors, on vient de visiter cette usine. Ce qui est très intéressant, c’est que l’expérience de Susanne Puello vous a servi à faire évoluer la législation européenne dans ce domaine.”

Moreno Fioravanti, Confédération de l’industrie européenne du cycle (Conebi) :
“C’est vrai en effet. Grâce aux innovations de la société de Susanne, nous avons reçu beaucoup d’informations très actualisées que l’on a soumises à la Commission européenne à Bruxelles et qui ont servi de base à la nouvelle réglementation.”

Le marché du vélo électrique pourrait être multiplié par 3 dans les 5 ans qui viennent. De plus en plus sûr, mais aussi de loin le moyen de transport urbain le moins polluant, le vélo à assistance électrique devrait donc continuer à faire les beaux jours des entrepreneurs européens.

Serge Rombi, Euronews :

“Alors Moreno, moi aussi, je suis un entrepreneur, moi aussi, j’ai envie de faire comme Susanne Puello, j’ai envie de profiter du boom du vélo électrique en Europe. Quelles sont les clés du succès ?”

Moreno Fioravanti de la Confédération de l’industrie européenne du cycle (Conebi) :

“L’innovation pour commencer et aussi faire équipe avec d’autres PME du secteur au sein d’une association.”

Serge Rombi, Euronews :

“Merci infiniment Moreno. Plus d’infos pratiques sur notre page web. Quant à nous, on se retrouve très bientôt pour un nouvel épisode de Business Planet.”

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

business planet

Symbiose industrielle : le modèle danois