DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Yémen : des frappes aériennes malgré la trêve


Yémen

Yémen : des frappes aériennes malgré la trêve

La trêve a été violée à plusieurs reprises au Yémen. Elle est entrée en vigueur la nuit dernière à minuit pour permettre l’acheminement d’aide humanitaire. Mais dès les premières heures, ce samedi, des frappes aériennes ont touché Sanaa la capitale. Elles ont été menées par une coalition de pays arabes dirigée par l’Arabie saoudite. Elles ont visé également la troisième ville du pays, Taëz.

La coalition bombarde depuis fin mars les rebelles houthis, des chiites soutenus par l’Iran. Elle veut permettre le retour au pouvoir du président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi, réfugié à Ryad.

Le Conseil de sécurité de l’ONU avait exhorté tous les belligérants à respecter la trêve censée durer jusqu‘à la fin du ramadan, soit le 17 juillet. Selon les Nations unies, 80 % de la population ont besoin d’aide ou de protection.

Avec AFP et Reuters

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Egypte : explosion devant le consulat italien