DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Grèce : les fonctionnaires en grève contre l'accord passé avec les créanciers


Grèce

Grèce : les fonctionnaires en grève contre l'accord passé avec les créanciers

Quelque 700 personnes, membres du parti anticapitaliste Antarsya et des syndicats affiliés, se sont réunis hier à Athènes pour condamner l’accord conclu entre le gouvernement grec et ses créanciers. Une manifestante grecque a même brûlé le drapeau de Syriza, le parti du Premier ministre Alexis Tsipras, devant le Parlement.

“C’est un accord catastrophique, se lamente une habitante d’Athènes, mais je m’y attendais parce qu’au sein de la zone euro, nous n’avions aucune chance de faire autrement. Ce sont des gangsters, des meurtriers financiers. C‘était impossible”.

Le chef de file du parti des Grecs indépendants, membre de la coalition au pouvoir, ne soutient pas les termes de cet accord. “Hier, le chef du gouvernement a subi un véritable coup d‘État, s’insurge le ministre grec de la Défense Panos Kammenos. Un coup mené par l’Allemagne et d’autres États tels que les Pays-Bas, la Finlande et les pays baltes. Ils ont fait du chantage au Premier ministre grec en menaçant les banques de faillites et de suppression totale des dépôts.”

Désavoué par son ancien ministre des Finances, Yanis Varoufakis, le Premier ministre grec doit encore soumettre son accord au vote des députés. Le même jour, et pour la première fois depuis qu’il a accédé au pouvoir, il devra fera face à une grève des fonctionnaires.

Avec AFP et Reuters

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Afghanistan : vague d'attentats depuis le début des négociations entre Kaboul et les talibans