DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Tsipras peine à rallier son camp en amont du vote au Parlement


Grèce

Tsipras peine à rallier son camp en amont du vote au Parlement

Après avoir éloigné le spectre d’une sortie de la Grèce de la zone euro, le Premier ministre Alexis Tsipras et son ministre des Finances Euclide Tsakalotos doivent désormais rallier les députés de leur camp aux mesures consenties avant le vote du Parlement ce mercredi. À peine rentré de Bruxelles, le jeune chef du gouvernement s’est retrouvé à une fronde ouverte au sein de son propre parti, la formation de gauche radicale.

George Varemenos, député de Syriza :
“Je ne sais pas combien de députés ont l’intention de voter contre, ni qui ils sont, mais ils devront prendre leurs responsabilités s’ils prennent cette décision. Ce qui est important, c’est que le pays ait un gouvernement, il doit pouvoir se tenir droit sur ses jambes et remplir toutes ses obligations.”

Alexis Tsipras va devoir s’appuyer sur les voix de l’opposition pour faire passer les mesures au Parlement. Pour le ministre allemand des Finances, il en va de la crédibilité de la zone euro.

Wolfgang Schaüble, ministre allemand des Finances :
L’eurozone, et il ne faut pas se leurrer là-dessus, a perdu de la crédibilité. Et ce n’est pas la question d’un seul pays. Et c’est pourquoi il est important de pouvoir s’attarder sur des cas particuliers, et que l’on commence à mettre en œuvre ce qui a été décidé.”

Lundi soir, Wolfgang Schaüble a proposé que la Grèce mette en place des IOU, sorte de monnaie temporaire, pour payer les salaires et les fonctionnaires, ce qui permettrait à Athènes de garder les euros afin de rembourser en partie la BCE.
Une proposition très controversée, car vue comme un premier pas vers une sortie du pays, même temporaire, de la zone euro.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Nucléaire iranien : Obama salue l'accord et met en garde le Congrès américain