DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La voiture sortie de l'imprimante bientôt commercialisée


hi-tech

La voiture sortie de l'imprimante bientôt commercialisée

En partenariat avec

Entre 16 000 et 27 000 euros pour la Strati, la première voiture électrique imprimée en 3D. C’est le prix que va proposer au public l’entreprise américaine Local Motors pour ses voitures dont le premier modèle a été présenté en septembre dernier à Chicago.

La commercialisation est prévue pour le début 2016 pour ces voitures qui ne sortent donc pas d’une usine, mais d’une imprimante en trois dimensions.

“C’est un processus en trois étapes” explique John B. Rogers, le co-fondateur de Local Motors. “Vous commencez par envoyer à l’imprimante un dossier digitalisé pour faire une première sortie de la forme de la voiture, ensuite vous corriger avec une fraiseuse pour obtenir exactement la forme que vous souhaitez, après cela vous assemblez les pièces, le moteur, les roues, les freins et ensuite vous vous mettez au volant et vous partez…”

On ne parle pas d’assemblage, mais plutôt d’impression pour la Strati et c’est un procédé assez long qui dure 44 heures. Alors qu’il faut des milliers de pièces pour assembler une voiture classique, la Strati ne se compose que de 49 pièces.

L’ensemble des pièces de la voiture sort de l’imprimante, à quelques exceptions près comme le moteur, les pneus et les suspensions.

La Strati est un cabriolet électrique pour deux personnes. C’est une petite citadine de 800 kilos pour une vitesse de pointe modeste d‘à peine 40 kilomètres heure.

Le fabricant estime à 5 ans la durée de vie de cette voiture qui n’est pas destinée à finir son parcours à la casse puisque la Strati peut ensuite être recyclée.

Prochain article

hi-tech

Les toutes dernières prouesses des robots au Salon Innorobo de Lyon