DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Athènes dit "oui" aux réformes imposées par l'Eurogroupe


Grèce

Athènes dit "oui" aux réformes imposées par l'Eurogroupe

Le Parlement grec a adopté cette nuit les réformes exigées par la zone euro en échange du déblocage d’un nouveau plan d’aide de plus de 80 milliards d’euros.

Le chef du gouvernement, Alexis Tsipras, avait appelé plus tôt à la responsabilité des députés après avoir subit les virulentes attaques de certains membres de son propre parti de gauche, Syriza. 32 d’entre eux, dont l’ancien ministre des Finances Yanis Varoufakis, et la présidente du Parlement Kostantopoulou, ont rejeté le plan. 6 autres se sont abstenus. Contre également, les députés issus du parti des Grecs indépendants, pourtant alliés de Syriza au sein de la coalition gouvernementale.

En revanche, les partis de l’opposition, et c’est tout le paradoxe pour Alexis Tsipras, ont voté pour cette nouvelle série de mesures contestées par une partie de la population.

Avec AFP et Reuters

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Quatre djihadistes présumés interpellés en France