DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Japon : vive controverse après l'adoption de lois de défense à la Chambre basse

Ces projets de lois du Premier ministre Shinzo Abe ont pour objectif de renforcer le rôle militaire de l’archipel, mais ils sont dénoncés par les

Vous lisez:

Japon : vive controverse après l'adoption de lois de défense à la Chambre basse

Taille du texte Aa Aa

Ces projets de lois du Premier ministre Shinzo Abe ont pour objectif de renforcer le rôle militaire de l’archipel, mais ils sont dénoncés par les partis d’opposition. Ces derniers ont même boycotté le scrutin.

Cette réinterprétation de la Constitution pacifiste rendrait possible l’envoi de Forces d’autodéfense, autrement dit de l’armée nippone à l’extérieur. Du jamais vu depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale en 1945.

Ouvertement nationaliste, Shinzo Abe a justifié ses textes : “le contexte de sécurité dans lequel se trouve le Japon est de plus en plus difficile. Ces lois sont nécessaires pour protéger la vie des Japonais et prévenir une guerre avant qu’elle n‘éclate”.

La Chine et la Corée du Sud ont immédiatement réagi en faisant part de leurs inquiétudes face à des projets de loi qualifiés de “sans précédent depuis 1945”.

60 000 personnes ont manifesté à Tokyo pour dénoncer ce changement de la constitution selon les organisateurs du rassemblement. Il y a eu quelques échauffourées, des faits inédits dans l’archipel.

“Les projets de loi détruisent les principes de la constitution. Si ces projets de loi passent, cela signifie un grand changement pour le Japon qui deviendra un pays pouvant mener une guerre. Nous ne pouvons pas l’accepter pour notre pays et pour notre vie quotidienne. Nous voulons maintenant que ces projets de lois soient stoppés à la chambre haute”, explique ce militant pacifiste.

Les projets de lois doivent à présent passer en Chambre haute où ils devraient normalement être soumis au débat pendant un maximum de 30 jours.