DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La loi espagnole favorise les investissements étrangers


économie

La loi espagnole favorise les investissements étrangers

Il y a deux ans, l’Espagne a adopté une loi pour faciliter l’installation sur son territoire d’investisseurs non européens qui veulent placer leur argent. Des permis de séjour sont accordés à ceux qui achètent de l’immobilier à hauteur de 500.000 euros, des entrepreneurs qui veulent faire du business, des professionnels hautement qualifiés : des chercheurs, des scientifiques et des professeurs. Deux ans après, cette loi est un succès. 860 investisseurs étrangers se sont installés en Espagne.

“Nous avons aidé quiconque voulait venir pour investir en Espagne, affirme Marina del Corral Tellez, secrétaire d’Etat espagnole à l’immigration. Pour l investir en capital, pour dynamiser la création d’emplois en Espagne. Donc nous leur avons facilité les démarches administratives”.

Les investisseurs venus s’installer en Espagne sont russes à 38,5%, et chinois, 32%.
Plus de 80% des 700 millions d’euros investis par ces étrangers ont concerné des acquisitions immobilières.
Les permis de séjour délivrés par l’Etat espagnol sont renouvelables tous les deux ans. Cette captation de fonds extérieurs a bien sûr aidé le secteur immobilier espagnol en plein marasme.
Un de ces entrepreneurs étrangers est une femme : Belen Bianchi qui est à la tête d’une société hispano-suisse dont le métier est de faire venir les investisseurs étrangers en Espagne.

“La Ley de Emprendedores proposé par le Gouvernement espagnol m’a donné l’idée de créer House Invest Spain, du fait que j’ai eu une demande d’investisseurs suisses notamment mais aussi étrangers pour investir dans mon pays d’origine, j’ai souhaité monter une structure d’accompagnement pour ces clients”.
“L’Espagne n’est pas le seul pays à avoir mis en place le Golden Visa pour attirer les investissements. D’autres pays comme la Grande Bretagne, l’Irlande, le Portugal, Malte ou Chypre ont également adopté un tel système, explique Cristina Giner, correspondante d’Euronews à Madrid.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Le FMI veut restructurer la dette grecque en en rallongeant les échéances