DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

MH17 : un an après

L’Ukraine rend hommages aux victimes du MH17 abattu dans le Donbass il y a un an. Comme en 2014, les Ukrainiens apportent des fleurs et des bougies à

Vous lisez:

MH17 : un an après

Taille du texte Aa Aa

L’Ukraine rend hommages aux victimes du MH17 abattu dans le Donbass il y a un an. Comme en 2014, les Ukrainiens apportent des fleurs et des bougies à l’ambassade des Pays-Bas à Kiev.

Un an après, l‘émotion se mèle au besoin que justice soit enfin rendue. Tous ces anonymes sont venus dire leur soutien, leur émotion, et leur incompréhension.

“Je ne sais pas quoi dire… Je comprends la douleur des familles, c’est difficile pour eux. Je crois que toutes les personnes honnêtes et justes sont en deuil avec eux “ dit cette femme.

Le député Oleksandr Chernenko a insisté :

“Nous devons rendre hommage à toutes les personnes tuées, mais notre objectif principal est d’attirer l’attention de tous sur le fait que les coupables n’ont pas encore été punis”

Juger les responsables, une priorité pour les autorités. Alors que les députés ont observé une minute de silence en présence de l’ambassadeur des Pays-Bas à Kiev, le président Porochenko a pointé du doigt les séparatistes pro-russes soutenus par Moscou :

“Cet avion civil avec 298 personnes à bord a été la cible d’une attaque terroriste impitoyable, lancée depuis un territoire occupé par les miliciens pro-russes dans l’Est de l’Ukraine. L’arme hautement technologique avec laquelle l’avion a été abattu n’a pu arriver dans les mains des terroristes que via la Russie”.

Notre correspondant en Ukraine Sergio Cantone a rencontré l’ancien chef du SBU, les services de sécurité ukrainiens, il lui a demandé des indications sur les preuves les plus importantes qu’il détenait .

Valentin Nalyvaichenko a assuré avoir la preuve qu’un système de lancement de missiles modernisé BUK 1-M avait été amené sur zone, et utilisé avec l’appui des militaires russes, et qu’il a été évacué ensuite. Une preuve parmi les plus solides dans le dossier, qui en comporte de nombreuses autres, a assuré M.Nalyvaichenko.

Valentin Nalyvaichenko a récemment été démis de ses fonctions. Il était en charge du SBU quand le MH17 a été abattu sur le territoire contrôlé par les rebelles.