DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Un devoir moral pour le climat


Etats-Unis

Un devoir moral pour le climat

Juin 2015 a été le mois le plus chaud pour ce mois sur le globe depuis le début des relevés de températures en 1880. C’est l’annonce de l’Agence Américaine Océanique et Atmosphérique (NOAA), qui rajoute : le premier semestre 2015 a aussi marqué un record, ce qui montre que le réchauffement climatique se poursuit sans répit, car 2014 avait déjà été à son tour l’année la plus chaude .

Les vagues de chaleur extrême se sont succédées partout, notamment en Inde et au Pakistan. Dans ce dernier pays, plus de 1150 personnes ont succombé aux très hautes températures qui ont sévi à Karachi.

En Inde, il y a eu 470 morts lors de la première vague au mois de mai dans les Etats d’Andhra Pradesh et Telangana, où les températures ont atteint les 47ºC.
Encore une démonstration que le changement climatique doit être considéré par les Etats comme un risque aussi grave que les menaces à la sécurité ou à la santé publique.

Car, selon le rapport publié par Science, le niveau de la mer pourrait monter jusqu‘à six mètres à long terme, ce même si on parvient à limiter le réchauffement en dessous de 2ºC par rapport à la période pré-industrielle.

Températures terrestres et océaniques, anomalies 1881-2014

La menace est si grave que certains économistes conseillent une “implosion provoquée de l‘économie du carbonne”, soit l’inévitable abandon des combustibles fossiles pour l’obtention d‘énergie.

Et cela aussi par des raisons morales, tout comme dans le passé nous avons mis fin au commerce international des esclaves. Le pape François s’est engagé dans ce sens dans sa récente encyclique.

““Notre maison” va à la ruine et cela nuit à tous, surtout aux plus pauvres”, a affirmé le souverain pontife dans un texte entièrement consacré à l‘écologie. Le pape François qui a appelé chacun à prendre ses responsabilités face aux enjeux climatiques et à “prendre soin de notre jardin commun”, un plaidoyer très ferme contre l‘égoisme des plus riches.

Ultime question, qui doit payer pour préserver ce jardin, pour faire la transition énergétique? Certainement pas alors, les milliards de personnes les plus pauvres qui sont les premières victimes des désastres climatiques et celles qui polluent le moins.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le procès de Hissène Habré ajourné au 7 septembre