DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Attaques meurtrières à répétition en Turquie


Turquie

Attaques meurtrières à répétition en Turquie

Deux nouvelles attaques en Turquie. Dans le quartier de Diyarbakir, la grande ville à majorité kurde du sud-est du pays, un policier a été tué et un autre grièvement blessé par des hommes masqués. Un soldat turc a lui été abattu et un autre blessé à la frontière par des tirs venus de la Syrie.

Mercredi déjà, deux autres policiers avaient été exécutés par les rebelles du Parti des travailleurs du Kurdistan, le PKK en représailles à l’attentat survenu à Suruç lundi.

Des événements successifs et tragiques qui poussent la Turquie à renforcer la sécurité à la frontière syrienne.

“En construisant des murs, nous voulons stopper le passage des terroristes’ et empêcher la contrebande. L’objectif est aussi de diriger le flux de réfugiés dans les principaux points d’entrée le long de la frontière”, a dit le vice-Premier ministre turc, Bulent Arinç.

Mais renforcer la sécurité suffira-t-il à calmer les choses à l’intérieur même de la Turquie ou nombreux sont ceux qui accusent le gouvernement de se servir des Kurdes comme d’un tampon contre le groupe jihadiste ?

Un constat qu’ont dénoncé un millier de manifestants dans les rues d’Istanbul au lendemain de l’attentat de Suruç.

Le rassemblement a dégénéré. Des affrontements ont éclaté entre les manifestants et la police anti-émeute.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Les éleveurs restent mobilisés en France malgré le plan d'urgence du gouvernement