DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Djedi, le petit robot explore la Grande pyramide de Gizeh

Vous lisez:

Djedi, le petit robot explore la Grande pyramide de Gizeh

Taille du texte Aa Aa

À quoi peuvent bien servir les conduits d’aération qui ne débouchent sur rien de la grande pyramide de Gizeh ? La question taraude les égyptologues

À quoi peuvent bien servir les conduits d’aération qui ne débouchent sur rien de la grande pyramide de Gizeh ? La question taraude les égyptologues depuis des décennies.

Un robot baptisé Djedi construit par une équipe de chercheurs de l’université britannique de Leeds est bien décidé à lever le voile sur les mystères de la construction des pyramides égyptiennes.

Avant lui, d’autres robots ont tenté leur chance. Trop gros et pas suffisamment agiles, ils n’ont pas réussi à remonter jusqu’en haut de ces fameux conduits d’aération. Tous les espoirs reposent à présent sur les frêles épaules de Djedi.

Le point avec Jason Liu, étudiant-chercheur à l’université de Leeds :

“Notre robot est équipé de 4 coussinets souples qui lui permettent de se fixer sur les parois du conduit d’aération. Une fois le robot en mouvement, les coussinets restent bien en place. C’est donc une méthode de déplacement qui génère peu d’impact négatif pour l‘édifice.”

Créé à partir d’une imprimante 3D, Djedi est équipé d’une caméra et d’un appareil miniaturisé à ultrasons capable d’ausculter le conduit d’aération. En sondant la paroi, le petit robot peut déterminer l‘épaisseur des blocs de pierre et leur état général, comme l’explique Campbell Price en charge de la section égyptienne du musée de Manchester :

“L’utilisation de robots permet de tester ce qui ce qui se passe dans ces conduits, même si franchement, je doute qu’on découvre une nouvelle chambre remplie de trésors cachés. Tout cela, appartient au domaine du rêve.”

Qui sait, cette nouvelle campagne d’exploration pourrait quand même contribuer à percer certains secrets des pharaons-bâtisseurs.