DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Grèce : Tsipras confronté à la ''fracture'' de Syriza

Le parti d'Alexis Tsipras ressort divisé après le vote des réformes au Parlement, qui doit permettre le déblocage d'un nouveau plan d'aide.

Vous lisez:

Grèce : Tsipras confronté à la ''fracture'' de Syriza

Taille du texte Aa Aa

Alexis Tsipras a réussi à faire approuver par le Parlement un deuxième train de réformes, mais au prix d’une importante fracture au sein de sa majorité. Comme la semaine dernière, lors du vote des premières mesures, une trentaine de députés de l’aile gauche de Syriza ont rejeté ce texte qui prévoit notamment une réforme de la justice civile et une transposition d’une directive européenne sur les banques.

Symbole de cette dissidence, la présidente du Parlement Zoé Konstantopoulou a rencontré ce matin le Premier ministre. Mais devant les caméras, elle a préféré parler d’unité et d’objectifs communs. “J’ai une relation forte et honnête de camaraderie avec Alexis Tsipras, dit-elle. Ensemble, nous partageons le désir et l’engagement de préserver ce qui est bon pour le peuple grec.’‘

Alexis Tsirpras va-t-il rompre avec les dissidents et s’allier avec d’autes partis ? S’oriente-t-on vers des élections anticipées ? Les spéculations vont bon train en Grèce.

De notre correspondant à Athènes, Stamatis Giannisis : ‘‘Le vote des réformes consécutif à l’accord avec les créanciers n’a fait que renforcer la fracture entre les partisans du Premier ministre Tsipras et l’aile gauche radicale du parti Syrisa. Ce n’est plus qu’une question de temps avant que la guerre civile n‘éclate au sein du parti au pouvoir.’‘