DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les éleveurs français lèvent des barrages, mais maintiennent la pression


France

Les éleveurs français lèvent des barrages, mais maintiennent la pression

Les éleveurs français ont levé dans la soirée plusieurs barrages routiers, au terme d’une nouvelle journée de manifestations qui a entraîné des dizaines de kilomètres de ralentissement, notamment autour de l’agglomération lyonnaise. D’autres actions coup de poing se poursuivent dans d’autres régions.

Les éleveurs demandent à la grande distribution et aux industriels de la transformation d’augmenter les prix de vente. Beaucoup d’entre eux jugent insuffisant le plan d’urgence de 600 millions d’euros annoncé par le gouvernement. Ils n’excluent pas de durcir les barrages s’ils n’obtiennent pas satisfaction. “Notre but, ce n’est vraiment pas d‘être dur pour être dur, souligne Dominique Despras de la FDSEA Rhône. On veut être dur pour obtenir. Je pense que ce gouvernement a pris conscience,
malheureusement un peu tard, qu’on s’orientait vers un paysage économique agricole inédit.’‘

Le Premier ministre Manuel Valls s’est félicité de la levée progressive des barrages. Il a tenu à défendre le plan d’urgence du gouvernement.
“Le plan n’est pas jugé insuffisant. Il y a un plan d’urgence qui est salué par chacun. Et puis il y a un plan de moyen et long terme. Évidement, chacun attend qu’il se mette en oeuvre. Je viens de vous dire combien sur les questions du marché national et international, nous allons nous mobiliser.”

Autre déclaration de marque, celle de François Hollande. Le président de la République a demandé un ‘‘effort’‘ aux différents acteurs pour mieux rémunérer les producteurs.

De notre correspondante à Lyon Laurence Alexandrowicz : ‘‘Les agriculteurs ont levé le blocus ici à Lyon, sur l’autoroute A6, mais ils sont encore insatisfaits. Des agriculteurs qui veulent maintenant que la grande distribution et les transformateurs revoient leurs prix à la hausse. Ils ont décidé, s’ils ne sont pas entendus dans les prochains jours ou les prochaines semaines, de continuer le mouvement.’‘

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Pas de décision sur l'arrêt des soins pour Vincent Lambert