DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La navigation satellitaire : un secteur porteur pour les PME

Cette semaine dans Business Planet, Serge Rombi vous fait découvrir les incroyables opportunités pour les PME dans le domaine des applications liées

Vous lisez:

La navigation satellitaire : un secteur porteur pour les PME

Taille du texte Aa Aa

Cette semaine dans Business Planet, Serge Rombi vous fait découvrir les incroyables opportunités pour les PME dans le domaine des applications liées à la navigation et aux satellites. Notre reporter vous expliquera également comment vous faire accompagner dans ce secteur.

Serge Rombi, euronews :
“Bonjour à tous ! Bienvenue dans Business Planet, ici à Canary Wharf, l’un des hauts lieux du business à Londres. Cette semaine, je vous fais découvrir les opportunités pour les PME européennes dans le domaine des applications liées aux satellites et à la navigation. Kathrin Sturm est avec nous. Vous êtes la représentante de l’un des plus grands réseaux d’innovation dans ce secteur-là, qui est un secteur en pleine santé.

Kathrin Sturm, coordinatrice de l’European Satellite Navigation Competition (ESNC) :
“Le marché global devrait atteindre les 250 milliards d’euros annuels en 2022. Aujourd’hui, 6 à 7 % de l‘économie de l’Union européenne dépend déjà de la disponibilité des signaux de navigation par satellite “.

Serge Rombi, euronews :
“Et cela concerne notamment l‘économie numérique. Un exemple, tout de suite, ici, à Londres.”

Des cartes qui donnent des indications de temps, plutôt que de distances. Cette technologie a été développée par une PMEiGeolise – en 2009. Résultat : 11 créations d’emplois en 6 ans, un chiffre d’affaires multiplié par 4 chaque année, et l’ouverture d’une filiale à Kaunas en Lituanie. Immobilier, recherche d’emplois, ou tourisme : les plus grands acteurs du web en Grande-Bretagne utilisent désormais cette technologie

Charlie Davies, cofondateur de iGeolise :
“Cela a permis à nos clients de multiplier jusqu‘à 3 fois leur taux de conversion juste en faisant des recherches en temps plutôt qu’en distance. Autrement dit, ils font plus de business avec le même nombre d’utilisateurs.”

Pour fonctionner cette plate-forme utilise les données de navigations des satellites, le GPS bien sûr, mais également EGNOS, le service européen de navigation par recouvrement géostationnaire.

Serge Rombi, euronews :
“Alors, Kathrin, la plate-forme de Charlie Davies utilise des informations qui viennent de EGNOS, qu’est-ce que c’est exactement EGNOS?”

Kathrin Sturm, coordinatrice de l’European Satellite Navigation Competition (ESNC) :
EGNOS, c’est un système pré-Galileo. Il se compose de satellites géostationnaires et d’un réseau de stations terrestres partout en Europe. Il augmente les capacités du GPS, le rend plus fiable et plus précis. C’est un système gratuit. Il est là et comme Charlie, tous les entrepreneurs peuvent l’utiliser.”

En 2012, l’entreprise de Charlie Davies a décroché un prix de l’European Satellite Navigation Competition : un vaste mécanisme de soutien pour les entrepreneurs qui innovent dans ce domaine, co-financé par la Commission européenne.

Charlie Davies, cofondateur de iGeolise :
“Remporter cette compétition a été un énorme catalyseur pour notre société. Non seulement, nous avons été acceptés au sein de la communauté satellitaire, mais avec la récompense de 7 mille euros, on a aussi pu développer notre premier prototype et la première campagne de presse que nous avons eue, nous a permis de décrocher notre premier gros client au Royaume-Uni.”

Au-delà des prix attribués chaque année, la compétition offre aux entrepreneurs un accès à quelque 130 acteurs du secteur, 240 experts internationaux, et 40 incubateurs spécialisés. Rendez-vous au printemps 2016 pour la prochaine édition.

Serge Rombi, euronews :
“Alors Kathrin, moi aussi, j’ai envie de profiter des incroyables opportunités offertes par ce secteur. Quelles sont les clés du succès ?”

Kathrin Sturm, coordinatrice de l’European Satellite Navigation Competition (ESNC) :
“Ce dont vous avez besoin, c’est d’un soutien et d’une expertise, d’avoir accès aux bons parternaires, et d’une visibilité internationale. Et c’est exactement ce que nous offrons : nous vous aidons et nous aidons les entrepreneurs à développer leurs applications innovantes.”

Serge Rombi, euronews :
“Merci Kathrin. Toutes les infos sont sur la page web de Business Planet. Quant à nous, on se retrouve dans 15 jours pour un nouvel épisode !”