DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Kenya :Obama défend les droits des homosexuels

Appel à promouvoir la croissance et à lutter contre la corruption en Afrique, appel à l‘égalité des droits pour les homosexuels, retrouvailles avec

Vous lisez:

Kenya :Obama défend les droits des homosexuels

Taille du texte Aa Aa

Appel à promouvoir la croissance et à lutter contre la corruption en Afrique, appel à l‘égalité des droits pour les homosexuels, retrouvailles avec sa famille paternelle : le séjour du président américain au Kenya est unique et riche en message à l’adresse du continent africain.

Barack Obama, reçu par son homologue kényan Uhuru Kenyatta, a notamment tenu ce samedi un discours à “un sommet mondial de l’entrepreneuriat” et a participé à une réunion de travail consacré à la lutte contre le terrorisme. À cette réunion était présent le vice-président kényan William Ruto, poursuivi par la justice internationale pour crimes contre l’humanité. Le président Kenyatta était lui-même inculpé pour son rôle présumé dans les violences post-électorales de fin 2007- début 2008, mais les poursuites devant la Cour pénale internationale ont été abandonnées faute de preuves.

Obama n’a pas abordé apparemment officiellement ce sujet, mais a évoqué un autre dossier sensible : celui des droits des homosexuels. Traiter les gens de façon différente en raison de leur orientation sexuelle porte atteinte à la liberté et ensuite “de mauvaises choses se produisent”, a déclaré le président américain lors d’une conférence de presse commune avec Kenyatta. L’homosexualité est interdite au Kenya, comme dans de nombreux États africains.

D’autres sujets ont été abordés lors de la visite d’Obama. “Nous travaillons ensemble pour assurer que les filles ont accès à l‘éducation et que les femmes sont protégées contre la violence. Aujourd’hui, je peux annoncer que le Kenya fera partie de notre initiative “Dreams”, pour aider les adolescentes à se protéger contre le SIDA (…). Et à travers l’Afrique, le Kenya et les États-Unis continueront à travailler pour renforcer le système de santé publique et traiter l’apparition de maladies avant qu’elles ne deviennent des épidémies”.

Barack Obama s’est également recueilli au mémorial érigé pour les victimes de l’attentat perpétré en 1998 par Al-Qaïda contre l’ambassade américaine de Nairobi. Attentat qui avait fait 213 morts.

Avec AFP et Reuters