DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Un agriculteur lorrain en colère : "On nous prend pour des demeurés"


France

Un agriculteur lorrain en colère : "On nous prend pour des demeurés"

Nouvelle journée de mobilisation des agriculteurs français ce mardi. A Metz en Moselle, ils ont déversé du fumier devant un abattoir de viande. Ailleurs, ils ont bloqué la circulation sur les grands axes routiers près de la frontière allemande en installant des barrages filtrants ou en procédant à des opérations escargots.

La cible des manifestants : les camions transportant des produits d’importation. Les agriculteurs dénoncent des “distorsions de concurrence”.

“Y a plus rien qui va dans l’agriculture, commente George Truk, agriculteur lorrain : au niveau des prix, de la réglementation, de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), on nous prend vraiment pour des demeurés, voilà.”

Face au mécontentement des agriculteurs, le gouvernement a dévoilé la semaine dernière un plan d’urgence. Cela consiste notamment en des allègements de charges sociales ou encore un report du remboursement des dettes.

Par ailleurs, la commission européenne a demandé ce mardi à la France de garantir la libre-circulation des marchandises, entravée par les opérations des agriculteurs.

>> Pour aller plus loin : Le président de la Fnsea décrypte le malaise des agriculteurs

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Les experts techniques de la troïka à Athènes pour mettre en oeuvre le troisième plan d'aide