DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Quand l'armée italienne fait pousser du cannabis...

Vous lisez:

Quand l'armée italienne fait pousser du cannabis...

Taille du texte Aa Aa

Cela peut surprendre mais en Italie, l’armée fait pousser du cannabis. A usage thérapeutique cela va de soi. Dans un laboratoire bien gardé de

Cela peut surprendre mais en Italie, l’armée fait pousser du cannabis. A usage thérapeutique cela va de soi.

Point of view

Des hallucinations la nuit

Dans un laboratoire bien gardé de Florence, les chercheurs expérimentent une nouvelle variété qui fleurit avec peu de lumière et peu d’eau. Plusieurs centaines de plants sont produits par l’armée pour réduire les importations honéreuses de marijuana à usage médical.

“Nous souhaitons rendre ce médicament disponible pour la fin de l’année avec une quantité d’environ 100 kilos, ce qui doublerait ce que nous importons régulièrement des Pays-Bas”, explique le Général Giocondo Santoni dirige cette unité à Florence.

Depuis 2007, les patients italiens atteints de cancers, de scléroses et de maladies chroniques se sont mis légalement à la marijuana pour soulager leurs maux. Seuls les pharmaciens peuvent la délivrer.

Marco Ternelli, pharmacien, vend de la marijuana hollandaise depuis 2013. “L’année dernière la demande est montée en flèche, créant deux problèmes. Le premier c’est qu’il n’y a pas assez de cannabis pour tout le monde et le deuxième, c’est que les médecins n’ont pas encore compris qu’il était légal et qu’ils pouvaient le prescrire, ou alors le cannabis ne leur est pas familier alors ils ne le prescrivent pas”, explique-t-il.

Cette patiente souffre de sinusites depuis des années. Les médecins lui ont prescrit de multiples anti-douleurs.

“J’ai essayé tous les médicaments du monde, au point d‘être devenue un zombie, j’ai même eu des hallucinations la nuit, jusqu’au jour ou j’ai découvert que je pouvais prendre du cannabis. Ma souffrance a diminué drastiquement. Ça l’a presque fait disparaître. Le seul problème c’est le coût élevé du cannabis”, explique Daniela Frosolini.

La thérapie coûte 300 dollars par mois pour 25 ml d’huile de cannabis pour un tel cas. Avec une production nationale importante, l’armée peut aider à soulager les maux des patients mais aussi à régler le problème financier de ces traitements.