DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les familles des victimes du vol MH370 entre anxiété et scepticisme

L’annonce de la découverte du fragment d’aile a suscité une vive émotion parmi les proches des 239 disparus du vol de la Malaysia Airlines. Près d’un

Vous lisez:

Les familles des victimes du vol MH370 entre anxiété et scepticisme

Taille du texte Aa Aa

L’annonce de la découverte du fragment d’aile a suscité une vive émotion parmi les proches des 239 disparus du vol de la Malaysia Airlines. Près d’un an et demi après le drame, les voici replongés dans une profonde anxiété, accrochés à leur téléphone portable dans l’attente de nouvelles. C’est encore le scepticisme qui l’emporte souvent.

Point of view

Tant que je n'aurai pas entendu la confirmation officielle, je ne parviendrai pas à croire ce que disent les médias et les experts. (Fils d'une victime)

“Tant que je n’aurai pas entendu la confirmation officielle, je n’arriverai pas à croire ce que disent les médias et les experts, explique Jiang Hui, le fils d’un des passagers disparus. Je ne parviens pas à croire ce que dit la Malaysia Airlines ni le gouvernement malaisien.”

Pour les familles, l’enjeu humain et psychologique est fondamental : pouvoir expliquer ce qui s’est produit pour parvenir enfin à entamer un vrai travail de deuil.

“Nous attendons depuis tellement longtemps la moindre information valable que quand nous l’aurons, je pense que ce sera encore un nouveau fort choc émotionnel” témoigne Jeanette Maguire, Australienne et soeur d’une des victimes.

En janvier dernier, la Malaisie a officiellement déclaré que cette disparition était un accident et que les passagers et l‘équipage étaient présumés morts, ce qui avait provoqué la colère des familles.