DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Malgré la nouvelle baisse des cours du brut l'Opep ne réduira pas sa production


économie

Malgré la nouvelle baisse des cours du brut l'Opep ne réduira pas sa production

L’Opep, l’organisation des pays exportateurs de pétrole n’est “pas prête” à réduire ses quotas de production malgré la rechute récente des cours et l’arrivée probable de l’or noir iranien sur le marché, a déclaré le secrétaire général du cartel Abdallah El-Badri.
“Nous ne sommes pas prêts à réduire notre production”, a-t-il indiqué lors d’une conférence de presse à Moscou après avoir rencontré le ministre russe de l‘Énergie

“Nous voyons les signes d’un marché plus équilibré d’ici la fin 2015. Et en 2016, a affirmé Abdullah al-Badri, nous anticipons par conséquent la continuité et la stabilité sur le marché pétrolier sur le long terme”.

Les prix du pétrole ont diminué de moitié au deuxième semestre 2014 et, après une stabilisation début 2015, le mouvement a repris ces dernières semaines, les cours du baril atteignant mardi à Londres leur plus bas niveau depuis début février.
Conséquences, Royal Dutch Shell qui affiche un bénéfice trimestriel en baisse de 37% annonce jeudi 6.500 suppressions de postes.

“La tendance baissière des cours du brut actuellement pourrait durer plusieurs années, a expliqué le Pdg de Royal Dutch Shell Ben van Beurden. Bien sûr nous n’avons pas de boule de cristal, a-t-il ajouté mais les anticipations de Shell reflètent les réalités du marché aujourd’hui, donc nous anticipons une baisse prolongée”.

Certaines majors pétrolières s’en tirent mieux que Shell. Le français Total affiche par exemple un résultat net en repli de 4% seulement au deuxième trimestre. La hausse de la production et les économies de coûts ont contrebalancé la chute de 44% du prix du pétrole.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

économie

Samsung ne voit pas le proche avenir en rose