DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pérou : le glacier Qori Kalis continue de reculer

Vous lisez:

Pérou : le glacier Qori Kalis continue de reculer

Taille du texte Aa Aa

Le Qori Kalis dans les Andes péruviennes est un important glacier de vallée qui s’est détaché de la calotte glaciaire Quelccaya. Des équipes de

Le Qori Kalis dans les Andes péruviennes est un important glacier de vallée qui s’est détaché de la calotte glaciaire Quelccaya. Des équipes de l’Université de l’Ohio l‘étudient depuis plusieurs décennies. Selon les données américaines, le Qori Kalis a reculé de plus de 1 kilomètre, soit près de 50 %, depuis que les premières mesures du glacier ont été effectuées en 1963. Un recul qui a permis de mettre à jour des restes de plantes fossilisées.

Dr. Lonnie Thompson, paleoclimatologiste, Université de l’Ohio :
“Nous avons trouvé ces fossiles en 2002, certains avaient même encore des couleurs qui ont fini par disparaître parce qu’il n’y a pas de tissus ligneux (boisés). Ce qu’on voit ici par exemple, c’est de la mousse alpaca.”

En 2011, l‘équipe a dévoilé que certains fossiles étaient datés de près de 6 300 ans. Ce qui veut dire que le glacier n’avait autant reculé depuis 63 siècles.
Dix-sept échantillons de plantes fossilisées ont été ramenés aux Etats-Unis et analysés avec la technique de la datation au carbone.

Don Kenny, assistant de recherche, Université de l’Ohio :
“Chaque plante a été prise à un endroit différent, à chaque fois de plus en plus proche du glacier, donc cela devrait pouvoir nous dire à quelle époque les plantes ont été prises dans la glace. À partir ce moment-là, elles n’ont plus de nutriments, elles ne captent plus de dioxyde de carbone de l’atmosphère, et donc leur concentration en carbone 14 va nous permettre de dater leur capture dans la glace, on analyse donc cette concentration.”

Le Pérou est très affecté par les changements climatiques induits par l’Homme. Soixante-dix pourcent des glaciers tropicaux se trouvent dans ce pays. En seulement trente ans, l’ensemble de ces glaciers ont perdu un cinquième de leur masse.