DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Allemagne: la justice suspend l'enquête ouverte contre Netzpolitik

Ce vendredi, le parquet allemand, qui avait ouvert la veille une enquête contre Netzpolitik, a décidé de suspendre temporairement ses poursuites. Le

Vous lisez:

Allemagne: la justice suspend l'enquête ouverte contre Netzpolitik

Taille du texte Aa Aa

Ce vendredi, le parquet allemand, qui avait ouvert la veille une enquête contre Netzpolitik, a décidé de suspendre temporairement ses poursuites. Le site d’information, mis en cause pour trahison, est est soupçonné d’avoir publié des informations confidentielles sur les services de renseignement intérieurs. Désormais, la justice va attendre le rapport d’un groupe d’experts, qui doit déterminer si la publication a révélé des secrets d’Etat. “J’ai dit au procureur général que j’avais des doutes sur le fait de savoir si les journalistes avaient essayé de nuire à l’Etat allemand, ou de favoriser un autre état en publiant ces informations”, a indiqué le ministre allemand de la justice, Heiko Mass. Selon le site Netzpolitik, le BFV souhaitait renforcer la surveillance en ligne pour contrôler les publications sur l’aide apportée par l’Allemagne à la NSA, dans le scandale d’espionnage des entreprises et des dirigeants européens. “Depuis les révélations d’Edward Snowden, le gouvernement fédéral a essayé de dire que ces affaires n’avaient rien à voir, et en même temps, on voit que c’est probablement une affaire de violation délibérée de la constitution par nos services secrets, couverts par le gouvernement fédéral”, affirme un journaliste du site, Markus Beckedahl. “Maintenant, ils ciblent tous ceux qui essaient d’apporter des preuves”. Selon les articles publiés en février et en avril dernier, le renseignement intérieur allemand voulait des fonds supplémentaires pour créer une unité spéciale chargée de contrôler les réseaux sociaux. Si les journalistes de Netzpolitik restent poursuivis pour trahison, ce serait une première en Allemagne depuis plus de cinquante ans.