DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

'La Isla Mínima', chef d'oeuvre espagnol noir et troublant

Vous lisez:

'La Isla Mínima', chef d'oeuvre espagnol noir et troublant

Taille du texte Aa Aa

Réalisé par Alberto Rodríguez, 'La Isla Mínima' a raflé 10 prix aux Goyas, dont celui du meilleur film et celui du meilleur réalisateur.

Liz Pedersen, euronews :

Point of view

Les images superbes capturent de manière très détaillée la nature sauvage des marécages andalous, et l'intrigue étouffe sous la chaleur de l'été.

Cette semaine, nous vous présentons ‘La Isla Mínima’, un film noir magnifiquement réalisé par Alberto Rodríguez qui a raflé 10 statuettes aux Goyas, l‘équivalent des Césars, dont le prix du meilleur film et du meilleur réalisateur.

Andalousie, 1980. Deux détectives de Madrid sont envoyés dans le sud de l’Espagne pour enquêter sur la mystérieuse disparition de deux soeurs. Ils découvrent rapidement que l’affaire est liée à d’autres cas de disparition dans la région.

Les images superbes capturent de manière très détaillée la nature sauvage des marécages andalous, et l’intrigue étouffe sous la chaleur de l‘été.

De fascinants plans aériens de la rivière tentaculaire renforcent l’impression d’isolement de cette communauté rurale.

À travers les deux principaux protagonistes, un vieux détective aux méthodes datant de l‘époque de Franco, et du jeune officier de police qui aspire au changement, le réalisateur dresse le portrait d’un pays qui tout en allant de l’avant ne peut s’empêcher de regarder en arrière.



‘La Isla Mínima’ est un drame superbement réalisé par Alberto Rodríguez. Il vous tiendra en haleine jusqu’aux derniers instants. Bon film, et à bientôt !