DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tunnel sous la Manche : David Cameron durcit le ton

Plus de 1000 migrants ont à nouveau tenté de s’introduire sur le site du tunnel sous la Manche dans la nuit de jeudi à vendredi dans l’espoir de

Vous lisez:

Tunnel sous la Manche : David Cameron durcit le ton

Taille du texte Aa Aa

Plus de 1000 migrants ont à nouveau tenté de s’introduire sur le site du tunnel sous la Manche dans la nuit de jeudi à vendredi dans l’espoir de rejoindre la Grande-Bretagne.

Point of view

Nous allons installer plus de clôtures, engager plus d'équipes de chiens renifleurs (David Cameron)

Une trentaine d’entre eux ont été interpellés par les forces de l’ordre.

Le Premier ministre britannique David Cameron a convoqué ce vendredi la cellule de crise de son gouvernement, dénommée Cobra pour décider de nouvelles mesures.
“La situation n’est pas acceptable et c’est vraiment la priorité du gouvernement d’y faire face en commençant par aider les Français de l’autre côté de la frontière, a-t-il déclaré. Nous allons installer plus de clôtures, engager plus de moyens, plus d‘équipes de chiens renifleurs, plus d’assistance aussi en termes de ressources.”

David Cameron se retrouve critiqué à la fois par son aile droite qui exige de lui des mesures plus radicales et les ONG qui lui demandent de faire preuve d’humanité.

“Il incombe au Premier ministre de montrer son leadership, d’utiliser un langage responsable, de se souvenir que nous sommes un pays fier de sa tradition de protection des réfugiés et qui soutient les droits de l’homme, affirme Anna Musgrave, responsable du plaidoyer pour l’ONG “Refugee Coucil”. Bien sûr, il est compréhensible que les gens s’alarment de ce qu’ils voient à la télévision et c’est pourquoi il est si important que le Premier ministre fasse preuve de leadership et n’alimente pas les peurs.”

En vertu de l’opération Stack mise en oeuvre côté anglais, des portions entière de l’autoroute conduisant au tunnel sont toujours transformées en immense parkings temporaires pour camions, dans l’attente de traverser la Manche.