DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Calais : légère accalmie

Ils étaient un peu moins nombreux la nuit dernière à tenter de rallier l’Angleterre. Le renforcement de la présence policière a sans doute découragé

Vous lisez:

Calais : légère accalmie

Taille du texte Aa Aa

Ils étaient un peu moins nombreux la nuit dernière à tenter de rallier l’Angleterre.

Le renforcement de la présence policière a sans doute découragé une partie des migrants à s’infiltrer sur le site d’Eurotunnel à Calais (300 tentatives d’intrusion dans la nuit de vendredi à samedi contre 1500 à 2000 les nuits précédentes).

3000 migrants à Calais

Ils sont 3000 désormais dans la “jungle” du nord de la France à tout tenter pour rejoindre leur “eldorado” britannique, survivant dans des abris de fortune.

“Je suis malade, depuis 7 jours environ. Mais à l’hôpital du camp, ils ne prennent qu’une vingtaine de personnes par jour, ou une quarantaine. Si vous arrivez trop tard, ils ne vous examinent pas”,raconte Alghali, un jeune homme de 27 ans,venu du Soudan.

Les Britanniques pointent la France du doigt

La France est prise en tenaille entre la détresse humaine de ces migrants et la colère des Britanniques, qui reprochent à Paris de ne pas faire ce qu’il faut pour sécuriser la frontière. A commencer par les chauffeurs routiers, comme Brian Gilbert, qui fait régulièrement le voyage entre la Belgique et le Royaume-Uni.

“Est-ce qu’on attend qu’un chauffeur se fasse tuer ? Parce que cela pourrait se produire. J’ai vu sur les réseaux sociaux que ça a déjà failli arriver. Que va-t-on faire si on découvre que l’un d’entre eux a une arme ?”,dit-il.

Certains en Grande-Bretagne exigent même l’intervention de l’armée sur le sol français.

La France,“bras policier” de la politique migratoire britannique ?

En France, la Commission nationale consultative des Droits de l’Homme dénonce elle le fait que la France soit devenue “le bras policier” de la politique migratoire britannique.

“Cette situation dramatique est en grande partie la conséquence de la conclusion, entre la France et le Royaume-Uni, de plusieurs traités et accords administratifs bilatéraux (ndlr : notamment le traité du Touquet signé en 2003) dont la complexité de la mise en œuvre aboutit en pratique à interdire aux migrants de quitter la France et à faire de Calais et de sa proche région une zone de concentration de personnes en exil avec les enjeux sécuritaires et les risques humanitaires que cela implique. Pour la CNCDH, il convient de mettre à plat ces textes bilatéraux”, conclut-elle dans un communiqué.

Cameron promet une meilleure collaboration

Par la voix de David Cameron, Londres a promis de travailler “main dans la main” avec la France, en livrant 2 km de grillages et des chiens renifleurs.

Pour Eurotunnel, la facture s‘élève à 9,7 millions d’euros

En attendant, Eurotunnel réclame près de 10 millions d’euros aux deux gouvernements au titre du préjudice lié à l’afflux des migrants.