DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Latvala reste maître chez lui

Bienvenue dans Speed. Le pilote français, Sébastien Ogier, est impérial jusqu’ici. Il a décroché sa cinquième victoire en sept courses au Rallye de

Vous lisez:

Latvala reste maître chez lui

Taille du texte Aa Aa

Bienvenue dans Speed. Le pilote français, Sébastien Ogier, est impérial jusqu’ici. Il a décroché sa cinquième victoire en sept courses au Rallye de Pologne le mois dernier. Le double champion du monde en titre comptait alors 78 points d’avance sur son rival le plus proche, Andreas Mikkelsen. Était-il en mesure de confirmer en Finlande ? Voyons ce qui s’est passé.

Jari-Matti Latavala a mené la vie dure à Sébastien Ogier. Tout avait pourtant bien commencé pour le Français. Il remporte la première spéciale jeudi soir et trois des quatre premières vendredi. Mais progressivement, Jari-Matti Latvala fait son retour. Le Finlandais, vainqueur l’an passé, est en quête d’un troisième succès sur ses terres et ne laisse aucun répit à Ogier. Vendredi soir, Latvala a 2’‘6 d’avance sur le Français. Une avance qui passe à 13’‘2 le lendemain soir après une bien meilleure fin de journée de la part du Finlandais. Ce dimanche, Latvala a contrôlé et maintenu Ogier à distance. Il en profite pour prendre la 2e place du championnat du monde à 89 points du Français.

1990 : Carlos Sainz surprend les Scandinaves

Les routes en gravier du rallye de Finlande ont été le terrain de batailles incroyables au fil des ans. Grâce à une meilleure connaissance du terrain, les pilotes scandinaves ont tendance à être dominateurs ici, mais revenons sur l’année 1990. Carlo Sainz avait rivalisé avec les favoris et même fini par s’imposer.

En 1990, la 40e édition du Rallye de Finlande a eu lieu. Jusque là, seuls des Scandinaves s‘étaient imposés. Mais cette année-là, un jeune pilote de 28 ans explose. Son nom : Carlos Sainz. L’Espagnol a gagné en Grèce et en Nouvelle-Zélande quelques semaines plus tôt et sa confiance est au plus haut. Avec son copilote, Luis Moya, Sainz prend le meilleur sur le Finlandais Ari Vatanen. Kenneth Eriksson prend la troisième place. Au terme des 42 spéciales, Carlos Sainz devient donc le premier pilote non scandinave à s’imposer sur le Rallye des 1 000 lacs. Il sera sacré champion du monde en fin de saison et de nouveau couronné en 1992 mais ne regagnera jamais en Finlande, rallye ô combien difficile.

Formule 3 : le duel entre Rosenqvist et Giovinazzi

Felix Rosenqvist a décroché sa septième victoire de la saison lors de la deuxième course du Red Bull Ring. La bagarre fut rude avec le leader du championnat de Formule 3, Antonio Giovinazzi. L’Italien a-t-il su rebondir ce dimanche ?

La troisième course en Autriche a été perturbée par la pluie. Le départ, initialement prévu à 11h45 a été repoussé à 13h25. Et malheureusement, il n’y a pas vraiment eu de course à cause des conditions climatiques. Le départ est donné derrière la voiture de sécurité, mais le drapeau rouge est vite brandi, au 4e tour exactement. Un deuxième départ a lieu, vingt minutes plus tard, mais là encore il est donné derrière la voiture de sécurité. Les pilotes sont finalement lâchés, mais pour deux tours seulement. La course est ensuite définitivement arrêtée. Antonio Giovinazzi est déclaré vainqueur devant Felix Rosenqvist et Sergio Sette Camara. Comme le prévoit le règlement, la moitié des points est accordée. Giovinazzi relève donc la tête après les deux premières courses et reste leader du championnat devant Felix Rosenqvist, nouveau deuxième à la place de Charles Leclerc. Prochain rendez-vous au Portugal début septembre.

C’est tout pour aujourd’hui. Nous revenons la semaine prochaine avec un nouveau numéro de Speed où nous parlerons du Grand Prix de MotoGP à Indianapolis. En attendant, nous vous laissons avec les meilleurs moments du championnat du monde de motocross qui faisait escale en Belgique.