DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Grèce : pertes historiques pour la Bourse

Vous lisez:

Grèce : pertes historiques pour la Bourse

Taille du texte Aa Aa

Les bandeaux rouges ont défilé toute la journée dans la bourse d’Athènes, qui a réouvert après cinq semaines de portes closes.

Au terme de cette première séance, l’indice Athex a dévissé de 16.23%, une perte record qui atteignait près de 23% à l’ouverture.

Les valeurs bancaires ont plongé de 30%, soit la limite de la volatilité quotidienne.
Après des retraits de plus de 40 milliards d’euros depuis décembre dernier, le secteur bancaire est dans l’attente d’une recapitalisation d’envergure.

“Vu que la bourse a été fermée pour une période prolongée et qu’on est encore dans l’incertitude par rapport à l‘économie grecque, des incertitudes dont on espère qu’elles vont se dissiper sous peu, nous espérions des pressions sur la Bourse d’Athènes à la réouverture. Mais permettez moi de dire qu’il n’y avait aucune raison de garder la bourse fermée, car une bourse fermée, ça signifie, pas d‘échange du tout”, estime le président de l’autorité grecque des marchés financiers Kostas Botopoulos.

D’après le quotidien Avgi, proche du parti de gauche radicale Syriza, le gouvernement grec espère une première tranche d’aide de 24 milliards d’euros, dont 10 milliards seraient affectés à la recapitalisation des banques grecques.
En attendant, celles-ci n’ont donné que des ordres de vente à la Bourse d’Athènes.

“Les analystes estiment que les ventes de ce lundi étaient prévisibles, commente la correspondante d’Euronews à Athènes Symela Touchtidou. Ce qui est crucial, aujourd’hui, pour la Bourse d’Athènes, ainsi que pour l‘économie grecque dans son ensemble, c’est que les ventes ne s’accompagnent pas d’un exode massif des investisseurs étrangers, et c’est ce qu’on va voir ces prochains jours.”

Avec Reuters