DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Irak : appel à l'aide des Yazidis, un an après l'attaque de Sinjar


Irak

Irak : appel à l'aide des Yazidis, un an après l'attaque de Sinjar

Il y a un an débutait le pire des cauchemars pour les Yazidis dans le nord-est de l’Irak. Les jihadistes du groupe État islamique, l’EI menaient l’assaut contre cette minorité dans les monts Sinjar. Des dizaines de milliers de Yazidis ont alors tenté de se réfugier au sommet de la montagne où ils sont restés des journées entières sans eau ni nourriture pas des températures dépassant les 40°. Des hommes ont été massacrés. Des femmes enlevées et réduites en esclavage. Cette minorité kurdophone est adepte d’une religion préislamique. Ses membres sont considérés comme des hérétiques polythéistes.

Dimanche, des Yazidis, réfugiés à Erbil, ont manifesté réclamant l’aide de la communauté internationale pour, entre autres, libérer les femmes toujours captives. “Nous sommes ici pour demander la protection des réfugiés yazidis, parce qu’ils sont une minorité et il ont besoin d‘être en sécurité face à la terreur de l’EI, indiquait Awaz Khalil, une des manifestantes. (Il faut une protection) en particulier pour les femmes qui sont toujours en captivité et ont été soumises à des mauvais traitements”.

Quelque 1.280 Yazidis ont été tués dans l’offensive des jihadistes. Plus de 5.800 d’entre eux ont été enlevés et seuls 2.000 ont depuis réussi à fuir. L’attaque avait été décrite par l’ONU comme une tentative de génocide et fut l’une des principales raisons avancées par les Etats-Unis pour lancer des frappes aériennes contre l’EI.

Avec AFP et Reuters

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

La crise des migrants à Calais s'aggrave