DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le maire d'Hiroshima appelle à abolir les armes nucléaires, "le mal absolu"

Souvenir, douleur, recueillement et appel au désarmement nucléaire à Hiroshima au Japon. 70 ans jour pour jour après le premier bombardement

Vous lisez:

Le maire d'Hiroshima appelle à abolir les armes nucléaires, "le mal absolu"

Taille du texte Aa Aa

Souvenir, douleur, recueillement et appel au désarmement nucléaire à Hiroshima au Japon. 70 ans jour pour jour après le premier bombardement nucléaire de l’Histoire de l’humanité, une foule de 55 000 personnes s’est recueillie dans la ville japonaise ce jeudi. Caroline Kennedy, l’ambassadrice des Etats-Unis au Japon ainsi que les représentants d’une centaine d’autres pays étaient présents aux cérémonies.

Le maire d’Hiroshima Kazumi Matsui a appelé à “abolir le mal absolu et le comble de l’inhumanité que représentent les armes nucléaires”. (…) “J’espère que le gouvernement japonais servira de pont entre les nations dotées d’une capacité nucléaire et celles qui n’en ont pas et qu’il sera au cœur des discussions. Je propose qu’ Hiroshima soit le lieu où ses discussions germeront”.

Les cloches ont sonné à 8h15, heure locale, heure du largage par un bombardier américain de la bombe atomique. Son explosion a porté la température à 4 000 degrés au sol. 75 000 personnes sont mortes sur le coup. Des dizaines de milliers d’autres ont péri plus tard.

“J’ai vu une situation épouvantable dans la décennie qui a suivi le bombardement, raconte une femme qui a survécu à l’enfer et qui avait quatre ans en août 1945. J’ai vu des gens dont le visage a été déformé, des gens sans bras. Je ne peux pas décrire avec des mots ces scènes dont j’ai été témoin”.

C’est également ce jeudi que le Premier ministre japonais a levé le voile sur son discours du 70e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale attendu mi-aout. Il a indiqué qu’il mentionnerait “des remords” pour le passé militariste du Japon.

Avec AFP et AP