DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Hermione : quatre mois d'Odyssée

La traversée retour de l’Atlantique aura été la plus mouvementée… Au départ de Saint-Pierre et Miquelon, dernière escale avant Brest, un ouragan est

Vous lisez:

L'Hermione : quatre mois d'Odyssée

Taille du texte Aa Aa

La traversée retour de l’Atlantique aura été la plus mouvementée… Au départ de Saint-Pierre et Miquelon, dernière escale avant Brest, un ouragan est même annoncé. Ce ne sera au final qu’une forte dépression. Mais sur le pont, c’est le branle-bas de combat. Au plus fort, l‘équipage a affronté une houle de 7 mètres, le bateau atteignant une vitesse record de 13,3 noeuds, soit plus de 24 km/h pour un bateau de plus de 1 200 tonnes.

Au final, le bateau et l‘équipage ont tenu bon. Deux jours avant l’arrivée, le commandant évoquait la nuit la plus éprouvante de ce 6 août dernier.

Yann Cariou, commandant de L’Hermione:
“On a fait une nuit un peu hallucinante. Le bateau a marché plusieurs heures à plus de 12 noeuds. On a fait des pointes à 13 noeuds, et on a découvert vraiment les performances de ce bateau comme on ne les avait jamais vues avant”.

L’Hermione avait quitté l‘île d’Aix, le 18 avril dernier. Première escale aux Canaries avant la traversée vers les Etats-unis. Au total, 18 escales ont rythmé l’aventure, la plupart sur la côte est depuis Yorktown, en Virgine jusqu‘à Boston, en passant par Philadelphie et New York.

Parmi les points d’orgue, naviguer au pied de la statue de la Liberté. A New York, L’Hermione était l’invitée d’honneur à la parade nautique célébrant la fête nationale américaine, commémorant l’indépendance du pays le 4 juillet 1776.

Pour Yann Cariou, “Le grand moment du voyage au niveau émotion a été l’arrivée à Yorktown. On a été très surpris de l’accueil américain. Ce qui s’est confirmé au long de toutes les escales. Les Américains ont été très touchés, très sensibles à notre arrivée, de ce que l’on avait fait. D’avoir reconstruit ce bateau, d’avoir refait vivre la mémoire de Lafayette et toute cette époque de l’aide aux Etats-Unis pour leur indépendance”.

17 années de travail et 20 millions d’euros auront été nécessaires pour créer cette réplique… L’Hermione se laissera ensuite encore visiter à Bordeaux puis Rochefort son port d’attache, avant espèrons-le, de repartir pour d’autres aventures…